fbpx Skip to main content
Temps de lecture : ~ 7 minutes

Nos mains sont mises à rude épreuve en ce moment : lavages fréquents, applications à répétition de gel hydro-alcoolique (ou le port de gants), jardinage, plus de vaisselle et plus de ménage en conséquence au confinement… 😱 La peau de nos mains s’en retrouve énormément fragilisée : eczéma, tiraillement, gerçures, sècheresses, inconfort… Je partage aujourd’hui avec toi ma recette de crème pour les mains, solide et longue conservation. C’est une recette rapide ⏱, simple 👩🏻‍🍳, économique 💸, à base d’ingrédients naturels 🌱 et très efficace 💪🏻.

Une recette de crème pour les mains … oui, mais d’abord, les bons gestes !

Voici quelques conseils pour prendre soin de tes mains avant de te lancer la cette recette de crème que tes mains vont adorer 😉. Adopter les bons gestes est essentiel à ses fondations bien-être et beauté. En plus, ça va venir booster l’efficacité du soin 👍🏻.

  1. Utilises un savon le plus surgras possible (10 à 12 % c’est bien) et saponifié à froid. C’est magique ! et promis je ne te le dis pas parce que je suis savonnière et que je chercher à me faire de la pub 😜. (De toute façon, je n’ai rien à te vendre pour l’instant 🤣🤣). Ce point est tellement important ! Il y a énormément d’abus, alors vraiment, mais vraiment, assures toi que ton savon soit vraiment surgras et vraiment saponifié à froid. (il y a assez de vraiment pour que l’importance de mon message te soit transmise là, non ? 😇😂😘 .

  1. Évite les produits avec des parfums et des colorants, qui peuvent être irritants et clairement contribuer à abimer tes mains, surtout si elles sont déjà en souffrance.

  1. Sèche toi soigneusement les mains après chaque lavage. N’hésite pas aussi à appliquer un petit peu de crème après chaque lavage afin de reformer le film hydrolipidique de ta peau et de protéger efficacement la peau de tes mains, surtout si elles sont abimées et/ou que tu décides de ne pas m’écouter et de ne pas appliquer mon conseil #1 😜. Avec un savon très surgras c’est fort possible que tu n’en aies pas besoin d’ailleurs 😉!

La recette de crème pour les mains maison zéro-déchet.

Je m’apprête à partager avec toi deux versions de cette recette :

  • la première à base d’ingrédients exotiques. Elle est efficace, très rapide à faire, mais sur l’impact écologique on repassera 🙁… Puis peut être que tu n’as pas tous les ingrédients sous la main…

  • la seconde, à base d’ingrédients locaux, que tu devrais pouvoir trouver plus facilement. Tout aussi efficace (voir plus), éco-resposable 🌍… elle a tout pour plaire !

N’hésites pas à faire une de ces recettes en famille 👩‍👧. Dans ce cas, prends bien soir de veiller aux jeunes enfants afin qu’ils ne se brûlent pas et aux précautions d’hygiènes usuelles bien entendu.

Fabrication de la crème pour les mains réalisable en famille.

Photo @Coralie Selin

Le soin exotique : l’ultra-rapide.

Pour faire une barre fondante d’environ 40 grammes, tu auras besoin de :

  • 12 grammes de beurre de karité ;
  • 6 grammes de beurre de cacao ;
  • 14 grammes de cire d’abeille (ou alternative végan si tu préfères) ;
  • 8 grammes d’huile de tournesol.

  • Dans un bol au bain marie, mets tous les ingrédients.
  • Laisse chauffer tout doux jusqu’à ce que l’ensemble soit bien dissout.
  • Homogénéise si besoin, puis verse ensuite dans un petit moule de ton choix. Un moule en silicone est idéal, mais tu peux utiliser ce que tu as sous la main. Si tu prends un petit pot, assure-toi simplement que l’ouverture est aussi large (ou plus) que le fond du pot. Ainsi, tu n’aurais pas de mal pour le démoulage 😉.
  • Laisse refroidir, puis démoule le soin. Si besoin, tu peux faire chauffer un peu ton récipient/moule avec un peu d’eau chaude pour aider au démoulage.
La recette de la crème pour les mains ultra-rapide à base de beurres exotiques.

Photo @Coralie Selin

Le soin local : le résilient.

Il faut pour cette version un peu plus de temps, qui, très honnêtement, est surtout du temps d’attente… Cette recette ne te prends guère plus de temps que la précédente en vrai de vrai, mais elle est beaucoup plus responsable et vraiment puissante. L’ingrédient phare de cette recette est mon chouchou pour les mains abîmées. Il a fait ses preuves à la maison à maintes reprises sans nous décevoir 🤩.

Troquer les ingrédients exotiques contre une plante puissante.

Le plantain, un trésor pour la peau.

Dans cette version là de la recette de crème pour les mains, tu auras besoin, d’abord, de faire un macérât de feuilles de plantain. Le plantain, tu en trouves de partout. Même si tu vis en ville, tu devrais pouvoir en trouver dans le rayon des 1 km autour de chez toi autorisé pour ta promenade quotidienne.

Rappelle toi seulement que ce n’est carrément pas l’idéal, les plantes en ville étant polluées, piétinées… Mais au vu du contexte on fait ce qu’on peut, ok ? Tu es d’accord pour laisser la perfection au placard ? Les plantes sont là pour nous, et je suis de la team qui préfère utiliser des plantes non idéales que pas de plante du tout ou des produits de synthèse dont on ne connait pas vraiment les effets (cumulatifs) sur notre santé…

Après, tu peux aussi trouver la plante séchée dans des magasins bio parfois, en herboristerie… Tu peux même trouver du macérât tout prêt ☺️! (Comme ce macérât par exemple, fabriqué à quelque km de la savonnerie 😉). Tu fais comme tu veux, comme tu le sens (en fonction de ton lieu de vie, de tes moyens, etc.), et surtout, comme tu peux…

L’idéal, évidemment, c’est d’utiliser une plante « propre » : si tu l’achètes, alors choisis la bio et/ou nature et progrès. Si tu la cueilles, l’idéal est la cueillette sauvage en pleine nature et éloignée des champs cultivés en conventionnel.

Photo du plantain lancéolé

Photo du plantain majeur

Le plantain lancéolé (à gauche) et le plantain majeur (à droite) – Photos @Coralie Selin

Le plantain est un allié de choix et toujours accessible (on en trouve partout et quasiment tout au long de l’année 🙌🏻). Il est utile pour calmer les irritations de la peau, aider à sa cicatrisation et diminuer les démangeaisons.

Faire son macérât de plantain.

Le macérât que je te propose est une version express du macérât traditionnel de l’herboriste ⏱. Pour le macérât, tu auras donc besoin de :

  • 15 grammes de feuilles fraîches de plantain, que tu auras pris soin de bien laver et sécher en fonction du lieu de la cueillette ;
  • 30 ml d’huile d’olive pour un soin riche, ou huile de tournesol pour un soin plus léger ;

  • Hache les feuilles le plus petits possible.
  • Mets les feuilles et l’huile dans un bol que tu placeras au bain marie pendant 5h à 6h à feux très doux.
  • Laisse refroidir/tiédir.
  • Filtre et mets ton macérât de côté pour fabriquer ta barre fondante : l’idéal est d’utiliser un filtre-tissu que tu pourras presser afin d’extraire le maximum d’huile des plantes.
Macération des feuilles de plantain dans l'huile au bain-marie.
Filtration du macérât huileux de plantain.

Macération et filtration des feuilles de plantain – Photos @Coralie Selin

Astuce : si jamais tu prépares une plus grande quantité de macérât, tu peux aussi utiliser une mijoteuse (« crock pot ») à la place du bain-marie. Il faut alors être certaine que ta mijoteuse maîtrise bien la température. Programme-la sur la température la plus basse et fais mijoter pendant 10 à 12h, voire jusqu’à 24h. Si tu as le temps, et l’envie, tu peux aussi faire un macérât à froid, sur 4 à 6 semaines. Cela demande plus de temps et de soin, mais ton produit final sera d’une qualité exceptionnelle et la crème que tu fabriqueras avec d’autant plus efficace 💛.

A lire aussi : Crème pour la peau sans eau pour conditions extrêmes.

La barre fondante au plantain.

Pour une barre fondante de 40 grammes environ, tu auras besoin de :

  • 16 grammes de mâcérat de feuilles de plantain ;
  • 22 grammes de cire d’abeille (ou alternative végan si tu préfères);
  • 2 grammes de miel. Si tu ne souhaites pas utiliser de miel, tu peux mettre du sirop d’agave par exemple, ou du sirop d’érable. Tu peux aussi tout simplement ne rien mettre du tout.

  • Mets tous les ingrédients dans un bol au bain-marie et laisse chauffer jusqu’à ce que tout soit bien dissout.
  • Mélange bien pour que le tout soit homogène et que le miel soit uniformément réparti dans le mélange.
  • Mélange dans arrêter jusqu’à ce que ta préparation “prenne” (elle va s’épaissir et se matifier).
  • Mets ensuite la préparation dans un petit moule de ton choix (voir plus haut à la recette précédente pour les précautions à prendre). Tu peux aussi continuer à mélanger jusqu’à ce que ce soit bien épais et manipulable, puis tout prélever à la cuillère et former une boule entre tes mains (propres 😉).
  • Laisse refroidir, puis si besoin démoule ta barre fondante (même remarque qu’au point précédent).
Photo du résultat de la recette de la crème pour les mains locale

Version un peu plus rustique, j’ai un peu trop tardé pour la mise en moule 😉
– Photos @Coralie Selin

Utilisation de la crème/soin pour les mains.

Il suffit de faire fondre le soin entre les paumes de ses mains (chaudes). Ensuite, tu peux répartir le soin en le massant partout sur tes mains.

Précautions d’usage importantes.

Évidemment, ta barre fondante est à manipuler avec les mains propres : même si le produit est solide et donc non sujet aux contaminations, il peut tout de même servir de « transporteur » aux micro-organismes présents sur tes mains, dont le covid-19. Les matières grasses et l’humidité de l’air vont lui fournir un environnement suffisamment propice pour qu’il résiste quelques heures, voire quelques jours… Les mesures d’hygiènes sont ici aussi indispensables 😉. De même, chacun son soin ! On ne se le prête pas 🙅🏻‍♀️, par mesure de précaution, ok ?

Applications de la barre fondante pour les mains abîmées.

Ce soin est idéal en application le soir avant de se coucher, mais il peut être appliqué autant de fois au cours de la journée que tu en as besoin. Adaptes les quantités que tu fais fondre dans tes mains en fonction du moment de la journée et/ou de l’état de tes mains 😉. Le plus est l’ennemi du bien. Tu as entre tes mains un soin concentré qui n’a rien à voir avec les cosmétiques que tu achètes et qui, eux, sont principalement à base d’eau avec un faible pourcentage de principe actifs. Une petite quantité appliquée régulièrement va soigner tes mains en un temps record. Alors qu’une grande quantité peut vite t’apporter énormément de frustrations et d’inconvénients. Les mots d’ordre ici sont donc : MODÉRATION et RÉGULARITÉ 😀.

Enfin, pour terminer, je partage avec toi ces quelques petites astuces supplémentaires :

  • Si tu as les mains qui ont tendance à être froides, teste les recettes telles que je te les partage ici dans un premier temps. Si tu as, à l’usage, trop de difficultés à faire fondre le soin, tu peux recommencer en diminuant un peu la quantité de cire d’abeille. (Tu peux aussi simplement refaire fondre ton soin au bain-marie en y ajoutant un peu plus d’huile végétale). Il te sera alors plus facile de l’appliquer. L’expérience va te permettre de déterminer la quantité de cire d’abeille et d’huile qui fonctionne le mieux pour toi 👍🏻.

  • Ce soin délicieusement doux, régénérant et protecteur (surtout la version locale) peut aussi être utilisé afin de soulager les irritations derrières les oreilles dues au port du masque (pensée spéciale à tous nos soignants ❤️).

Je pose ça là, si jamais tu as l’oeil fin et rigoureux 😉.

Dans cet article, je te parle de crème, de soin, et de barre fondante sans distinction. Techniquement, ce que je te propose n’est pas une crème au sens physico-chimique du terme. J’utilise la notion de “crème” car elle est couramment employée par le plus grand nombre. Aussi beaucoup de personnes recherchent des “crèmes zéro-déchet”. Je te propose donc ici le concept du zéro-déchet poussé jusqu’au bout avec zéro emballage nécessaire, naturelle, simple, économique et minimaliste.

Pour rappel, une crème implique une émulsion entre une phase huileuse et une phase aqueuse (de l’eau et de l’huile), et il est donc indispensable d’utiliser un conservateur, ainsi qu’un émulsifiant et parfois un stabilisant. Très (très) souvent une partie du produit se voit gaspiller en fin de “validé”, ce qui n’a, à mes yeux, rien de “zéro-‘déchet”. Enfin, l’utilisation de conservateur/émulsifiant/stabilisant ajoute des ingrédients à la formule qui peuvent être évités en changeant un peu de perspective. Réduire la consommation de produits non indispensables, y compris au sein même des formulations cosmétiques, est un acte éco-responsable qui pose les base d’une consommation différente et plus raisonnée 🌍✨🌈.


J’espère que tu vas autant aimer cette recette de crème pour les mains que toutes les personnes à qui j’ai pu la faire tester 😍. Prête à essayer ? Alors go ! Et pense à aller acheter un savon saponifié à froid super surgras au plus vite 😉. Tes mains te remercieront 😁. Bientôt, d’ici quelques mois, tu pourras en trouver ici 😉. Si tu pouvais voir dans la savonnerie ce que je prépare… 😇 J’ai tellement hâte de pouvoir te gâter avec le meilleur du monde naturel ❤️.

Prends bien soin de toi,
À tout bientôt,

Rejoins la discussion 10 commentaire(s)

  • fanny dit :

    bravo bravo !!! bisous

    • Coralie dit :

      Merci 🙏🏻❤️😘

      • Laure dit :

        Bonjour à tous!
        Alors moi j’ai fait ma crème pour les mains au plantain et en rajoutant le 🍯 miel à la cire d’abeille et à ma décoction, je n’avais pas bien saisi l’importance de mélanger suffisamment pour que le miel s’incorpore vraiment au reste du mixe. Du coup une fois le moule bien formé, je me suis retrouvée avec le miel au fond de mon moule!
        Pour le reste c’est réussi !👍🏼
        Ma fille adore! Et m’a rappelé que c’était La première fois que je faisais la recette et que du coup il ne fallait pas que je m’en veuille si elle n’était pas totalement réussie ! 😉
        Grand Merci Coralie pour toutes tes belles recettes !🙏🏽🙏🏽 Vivement l’arrivée de tes savons!

        • Coralie dit :

          Merci Laure pour ton retour ici ❤️❤️ Je suis ravie de lire que N. adore 😍

          C’est vrai que dans la version “locale” il faut bien veiller à ce que le mélange prenne avant de mettre en moule, sinon, pendant le refroidissement de la barre, le miel a le temps de décanter et se retrouve alors tout au fond du moule 😅.

          Il suffit alors soit de refaire fonde la barre au bain marie, puis reprendre à partir de la deuxième étape de la recette, soit simplement d’essuyer le miel et garder sa barre fondante sans miel. Elle sera quand même efficace 😊.

  • Lee dit :

    Olala, génial! Merci!
    Je ne crois pas avoir croisé de plantain… mais j’ouvrirai grand les yeux lors de ma balade tout à l’heure…. sait-on jamais!

  • Nathalie dit :

    Bonjour,

    Super ces recettes !! 🤩🤩🤩

    Je voudrais essayer avec du plantain. Je n’ai que du plantain assez fin chez moi, je ne connais pas le nom mais je suppose que ça fonctionne…?
    Vous dites que le macérât en 4 à 6 semaines demande plus de soin , Pourquoi ? Que faut-il faire exactement ?

    Merci pour vos réponses.

    • Coralie dit :

      Bonjour Nathalie,

      Merci pour ton commentaire et ta visite sur mon blog 😍!

      Si tu es certaine que c’est du plantain, tu peux l’utiliser sans soucis. Est-ce que c’est du plantain lancéolé comme je montre en photo dans l’article ?

      Pour ta question concernant le macérât à froid sur 4 à 6 semaines, il faut d’abord faire sécher les plantes. Si ce n’est pas fait dans de bonnes conditions, elles perdront de leurs propriétés et donc en efficacité. Il faudra porter encore plus d’attention à l’hygiène, et il faudra brasser et vérifier le mélange tous les 2/3 jours pendant les 2 premières semaines. La macération de plantes fraîches dure moins longtemps mais requiert encore plus de précaution.

      J’espère que ce soin au plantain te plaira ☺️

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :