Temps de lecture : ~ 3 minutes

Hello à toi ! Oui, toi qui recherche à être bien chez toi et qui a choisi de te tourner vers le minimalisme. Tu as peut être déjà commencé à désencombrer ta maison, ou tu souhaites te lancer ? Cet article est pour toi ☺️ !

Je l’ai écrit car une lectrice m’a fait part d’une de ses frustrations par rapport au minimalisme. Le désencombrement semble sans fin… 😞 Elle m’a alors demandée : Est-ce qu’un jour on arrive à se sentir bien chez soi ? Ma réponse : ouiiiii 👍🏻!! Sans aucune hésitation 😉. Voyons ensemble comment tu peux t’y prendre, lorsque tu as choisi de désencombrer ta maison, pour arriver à ce point de satisfaction et de bien-être dans ton intérieur 🏠.

Désencombrer en définissant son point de départ et son point d’arriver.

Le point de départ : pourquoi désencombrer ?

Avant de désencombrer, tu dois être au clair avec tes intentions ✨. Pour beaucoup d’entre nous, c’est une recherche de bien être et d’harmonie. Quand l’intérieur de notre maison est propre, bien rangé et harmonieux, on se sent bien. Et tout de suite, c’est aussi beaucoup moins encombré dans notre tête 🤯. De plus, désencombrer et posséder moins permet un gain de temps qui attire aussi beaucoup de personne vers le minimalisme. Moins de ménage, moins de choses à ranger, à classer, à organiser. Plus de temps pour soi, pour nos passions, pour ceux qu’on aime 🖤. Puis d’autre fois, il y a une quête de soi qui passe aussi par son environnement de vie 🧐. Enfin, il peut aussi y avoir une raison engagée, écologique 🌿. Bref, il y a autant de raisons que de maison et d’individu 😊.

Tes intentions, les raisons qui te poussent à désencombrer sont précieuses. C’est le moteur qui te mets en action !

Coralie, de Kesia

Le point d’arrivée : le but ultime.

Peut importe les raisons qui te poussent à désencombrer, le but ultime est de se sentir bien 🥰! Bien chez soi, et je dirais même bien aussi : bien aussi avec soi.

Tout est une question d’équilibre ⚖️ ! C’est pour cela qu’il est parfois difficile quand on se lance dans le désencombrement de sa maison de trouver son équilibre et d’atteindre un point « final ».

Pour t’aider à définir ton point d’arriver, ton point d’équilibre, je t’ai préparé un exercice de 30 minutes très puissant à faire : le vision board de ta maison idéale. La fiche pratique se trouve dans la bibliothèque des petites bulles, accessible à tous les membres de la communauté Kesia 😉.

👇🏻 Si tu n’es pas encore inscrite, c’est par ici👇🏻
~~~
💭Pour les membres des petites bulles, je te rappelle la clé de la bibliothèque dans chacune de mes lettres💭

Désencombrer en prenant le bon chemin, pour être sûre d’arriver à destination.

Il n’y a pas que l’aspect matériel quand on désencombre…

On ne parle pas de désencombrer son intérieur s’il n’y a pas encombrement. Donc, si ta maison est encombrée, il y a fort à parier que ton attachement aux choses est très présent. D’où vient-il ? Est-ce facile pour toi de te séparer des objets que tu possèdes ou non ? Quels sont les catégories d’objets les plus difficiles à désencombrer pour toi ?

Un peu d’introspection t’aidera beaucoup dans le process. Pourquoi ? Parce que tu ne fais alors pas l’impasse sur ce que tu ressens. Aussi, on peut parfois avec le syndrome de « la peur du vide » et avoir une envie irrépressible de re-remplir chaque espace désencombré 🙈. Il est donc important d’identifier tout ça afin de pouvoir éviter le désencombrement sans fin 👍🏻.

Astuce de pro : commence le désencombrement avec les catégories d’objets pour lesquelles le tri est facile pour toi, et termine par le plus difficile. Tu seras beaucoup plus efficace et tu évites de te sentir submergée et complètement dépassée 😊.

L’ordre préconisé par Marie Kondo dans son livre « Spark Joy ».

Photo @CoralieSelin, Savonnerie Kesia

[ A lire aussi : Dressing minimaliste : mon expérience « gain de temps et légèreté » ]

Garde seulement les choses qui te permettent de te rapprocher au plus près de ta maison idéale.

J’insiste sur ce point : on ne garde QUE les objets qui nous rapprochent de notre intérieur idéal. Oui Oui 😃! Comme on l’a vu un peu plus haut, l’objectif du désencombrement est de se sentir bien chez soi. Quand on garde des objets « au cas où », « parce que c’est un cadeau » ou parce qu’on a peur (« je ne peux pas le remplacer ?! Comment je vais faire sans ? »), c’est à ce moment là qu’on ouvre la porte à l’insatisfaction et au désencombrement sans fin 😱.

Astuce de pro : concernant les choses pour lesquelles il t’est vraiment impossible de te séparer tout de suite, établis un plan d’action 📋. Que peux-tu faire immédiatement pour te rapprocher de ton intérieur idéal tout en conservant cet objet ? Que peux-tu mettre en place pour te donner les moyens de te séparer de cet objet ? Ecris chaque action et planifie-les pour ne pas oublier tout ça dans un coin. Pense au reloooking pour les meubles notamment, aux plaids pour les canapés et fauteuils, etc.

Fais entrer dans ta maison seulement les objets qui te permettent de te rapprocher au plus près de ta maison idéale.

Pour éviter de passer son temps à désencombrer, il est évidemment très important de ne pas ré-encombrer son intérieur avec de nouvelles choses 😂. Il est alors nécessaire de t’imprégner profondément de l’atmosphère de ta maison idéale. Au moment de faire entrer un nouvel objet chez toi, demande toi si il te rapproche de ton idéal ou t’en éloigne.

Dis oui à ce qui te rapproche de ton idéal et non à tout ce qui t’en éloigne

Coralie, de Kesia

Astuce de pro : Fais ton vision board en suivant la fiche pratique que j’ai mis à ta disposition dans la bibliothèque privée des Petites Bulles et applique dès à présent la méthode BISOU pour chacun de tes achats.


Et voilà, armée de ton vision board (atmosphère et look de ton cocon idéal), équipée de ton moteur (pourquoi tu veux désencombrer) et de la carte pour prendre le bon chemin pendant ton désencombrement, nul doute à avoir : tu arriveras à destination rapidement 🤩.

Et si tu es là et que tu te sens un peu perdue en chemin, reprends les bases avec le vision board pour te remettre sur la bonne voix et n’hésite pas à me contacter 💛.

Qui ici a déjà désencombré sa maison et s’y sent bien ? Qui a envie de s’y mettre ?

Participer à la discussion en commentaire 4 Commentaires

  • Gaëlle dit :

    Ouiii ❤️
    Ici le désencombrement s’est fait en 2 fois !
    Plusieurs mois en 2017 … Ça me paraissait sans fin. Je suis plutôt adepte du pièce par pièce mais ça c’est moi. J’ai suivi mon instinct !
    Une fois terminé j’étais soulagée et l’appartement respirait à nouveau 🌱

    Puis, 1 an plus tard en 2018, j’ai senti le besoin de le refaire. J’avais avancé dans ma démarche et j’étais donc plus sévère 😂
    4 mois de désencombrement progressif et encore un gros résultat !!
    On en trouve encore 😉

    Et dernièrement, c’est la cuisine qui y est passé ! Je ne le compte pas comme désencombrement général car il s’agissait d’une seule pièce. En 1 après midi c’était bouclé … Mais j’ai encore réussi à en sortir des caisses !

    Je crois que la sensation de « sans fin » c’est aussi que plus on avance, plus on se détache des objets, plus on désencombre.

    Mon conseil : allez y franco ! Vous vous épargnerez du revenir 😂

  • YM dit :

    on a toujours tendance a vouloir garder plein de choses, c’est notre coté matérialiste

    • Coralie dit :

      Merci pour ton commentaire. Je serai ravie que tu développe un peu plus ta pensée. De ton commentaire, j’en comprends que pour toi nous avons tous et toutes un côté matérialiste qui nous empêcherait de désencombrer notre intérieur, ai-je bien compris ?

      Pour ma part, je ne pense pas que nous soyons tous égaux face à ce que tu appelles « notre côté matérialiste » 😉 Et que surtout, ce n’est pas du tout une fatalité, car l’attachement aux choses matérielles cache bien souvent (ou reflète) un état émotionnel ou un besoin. Notre côté matérialiste est aussi un grand conditionnement depuis notre naissance par la société de consommation… A mes yeux, l’humain ne naît donc pas avec un côté matérialiste 😉 S’occuper des peurs et des blessures derrière ce « côté matérialiste » et appendre à répondre à certains de ses besoins autrement que par l’achat de nouvelles choses matérielles fait parti d’un travail sur soi, de développement personnel, à qui entreprend de désencombrer son intérieur. Que ce soit l’intérieur de sa maison tout comme l’intérieur de soi 😍 Car le désencombrement de son espace de vie est toujours lié à soi de l’intérieur : c’est pour cela qu’on dit souvent qu’on y voit plus clair après avoir rangé/nettoyé/désemcombré… qu’on respire ou qu’on se sent libéré 🙂

Réagir à l'article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.