Temps de lecture : ~ 8 minutes

Aujourd’hui, c’est la journée pour le climat, et j’avais envie de te parler un peu de moi et de mon histoire, qui est aussi un peu la genèse de Kesia. Et puis, j’en profite aussi pour te parler de ma version de Noël 🎄.

Si tu veux en savoir plus sur Kesia, tu peux aller voir sur la page à propos du site.

Il est difficile aujourd’hui de nier les évidences scientifiques concernant le climat. Les conséquences désastreuses auxquelles nous allons devoir faire face ces prochaines décennies, si rien ne change rapidement, sont effrayantes. Nous sommes tous responsables, et j’ai pris très tôt la mesure de ce que cela signifie, bien avant que l’urgence soit là. Bien avant d’entendre que nous serions la génération climat.

Ça commence par moi.

En fait, je crois que j’en avais marre d’attendre des autres un changement sans l’incarner. J’en avais aussi marre d’entendre râler les personnes autour de moi sans les voir vraiment agir. Je ne voulais pas devenir comme ça 🙅🏻‍♀️. Je ne voulais pas vivre de façon passive. Alors j’ai décidé d’incarner le changement que je voulais voir dans le monde, à de multiples niveaux. J’ai décidé de faire autrement que la majorité, avec pour moteur cette citation :

Je ne savais pas bien où j’allais, par contre je savais très bien ce que je ne voulais pas être et devenir. J’avais à peine 20 ans 👱🏼‍♀️.

Un petit pas après l’autre vers mes objectifs, et vers soi.

J’y suis allée tout doucement, à mon rythme 🐌. Une chose après l’autre. En ressentant toujours cette chose indescriptible qui me poussait à agir afin de m’aligner avec ce que je ressentais au plus profond de moi. Cette chose qui m’a, avant tout, amenée à une plus grande connaissance de moi. Je recherchais comment respecter plus ma santé, notre planète et la Vie en général. Je recherchais aussi à faire des économies, à vivre plus simplement. A consommer moins, mais mieux. A vivre mieux, avec moins. Et en chemin, je me suis rendue compte que j’étais à la fois ma meilleure amie 😇 et ma meilleure ennemie 😈. Et j’ai réalisé que je ne pouvais pas faire preuve de respect et de bienveillance envers les autres, envers la Vie, sans en éprouver avant tout pour moi 💛.

Commencer par soi pour s’ouvrir aux autres.

Et voilà, après plus de 10 ans, beaucoup d’expériences par toujours concluantes, des hauts et des bas, des frustrations et des réussites, Kesia né enfin 😊.

Ce projet, c’est ma façon à moi de me mettre au service des autres. D’ouvrir mon coeur ❤️. Ce projet est aussi brut et complexe que je le suis. Il ne sera pas toujours cohérent aux yeux de certains. Parce que moi non plus je ne suis pas toujours cohérente. Le perfectionnisme ne fait pas partie de ma vision de la Vie, ni de mon entreprise. Parce que j’ai trop entendu et vu en chemin des personnes qui, ne pouvant aller au bout du bout du bout des choses, ne faisaient alors RIEN.

Parce que pour moi, fait vaut mieux que parfait 👍🏻. Toujours
Coralie, @savonneriekesia

Parce que je sais que chacun va à son rythme et que les actions concrètes sont intimement liés à notre vie intérieure, nos pensées limitantes, nos blessures, notre enfance. Je sais qu’on est tous et toutes différent.es, mais intimement liés. Et je sais aussi qu’on peut tous y arriver. Si mes démarches ces dix dernières années, les changements et transitions que j’ai faites m’ont permises à moi de regagner estime et confiance en moi, de garder la curiosité et l’envie de toujours apprendre, l’esprit du débutant face à l’immensité du monde face à moi, alors tout le monde peut le faire.

Ce n’est pas la destination, mais le chemin qui m’importe.

Au jour d’aujourd’hui, je peux te dire en toute sincérité être fière du chemin que j’ai parcouru. Je suis pleine de reconnaissance pour toutes les choses qui m’ont amenées à faire ce que je fais. A être qui je suis. La destination ? Je ne sais pas vraiment à quoi elle ressemble ⛵️. Et je crois bien que je n’arriverai jamais. Parce que je suis tous les jours poussée à toujours faire de mon mieux. Sans culpabilité. Enfin, la plupart du temps #workinprogress.Et ça implique une remise en question et une auto-évaluation de ce que j’ai fait hier qui pourrait être amélioré aujourd’hui, en dehors de tout jugement.

Je suis une version de moi-même en constant développement. En constant mouvement. Rien en moi n’est figé, statique, acquis 🌊. Et c’est pareil pour Kesia.

Aujourd’hui, où j’en suis ?

Je me déplace comment ?

Ma grande préoccupation au jour d’aujourd’hui est l’utilisation de la voiture 🚙. Ça fait plusieurs mois que je me triture l’esprit pour trouver une solution à « l’impossible ». Oui, parce que je l’ai entendu un nombre incalculable de fois le « ce n’est pas possible ». Pas possible de vivre en campagne, avec des boulots, avec des enfants, sans avoir deux voitures. Oui…, mais non. Rien n’est impossible 😉. Et je sais que je vais trouver une solution. Ça prendra peut être du temps, mais je la trouverai 😁!

Qu’est-ce qui est indispensable pour moi ?

Et je commence aussi à questionner mon utilisation du frigo et du congélateur. Est-ce qu’ils sont vraiment indispensables ? Je ne sais pas toi, mais moi j’en ai tellement marre de l’obsolescence programmée…. J’ai fait un budget prévisionnel sur, pfiou, genre 20 ans (non non je ne suis pas folle, et je t’invite vraiment à te pencher sur la question d’ailleurs 😉 ). Il me permet d’anticiper les dépenses de renouvellement de matériel entre autre, et de toujours m’assurer avoir sur mon compte assez d’argent pour pouvoir assumer ce genre de dépenses, année après année. Et franchement, l’argent dépensé sur le long terme pour les frigos et compagnie, ça m’a fait vraiment peur. Non seulement ça a un coût énoooooorme pour les foyers, mais franchement le coût pour la planète est tout autant accablant… Sachant en plus que nous avons la possibilité de produire de l’électroménager qui dure vraiment longtemps 😤… Alors, n’étant pas en mesure de changer à moi toute seule tout un système, j’ai deux options :

  • râler mais continuer à consommer (je vote donc « pour » avec mon argent/pouvoir d’achat), ou
  • trouver comment faire autrement (et donc, voter « contre »).

Comme tu peux t’en douter, je m’oriente vers la seconde option… Peut être que je n’y arriverai pas, peut être que je passerai à l’action dans plusieurs années. Peut être que je considèrerai qu’ils me sont indispensables. Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que je me questionne, que je chercher à faire de mon mieux. Et mon « mieux », je l’accepte tel qu’il est, à chaque instant.

Vivre mieux les fêtes de fin d’années.

Aussi, depuis plusieurs années j’ai commencé à faire les choses différemment pour Noël 🎅🏻. Et cette année encore, je ressens le besoin de vivre Noël autrement. Le problème ? C’est que je ne sais pas vraiment comment je voudrais le vivre 🤔. Je n’ai plus aucun repère, et la pression est vraiment très forte en cette période de l’année, qu’elle soit familiale, sociale, consciente ou inconsciente. Il est difficile pour moi de m’y retrouver. Et il est aussi difficile pour moi d’arriver à composer entre ce que je ne souhaite plus vivre, et ce que souhaitent vivre les autres. Mais petit à petit, d’année en année, les choses se mettent en place 😊.

Les décorations de Noël zéro-déchet.

Je me suis d’abord attaqué au sapin 🎄. Pas de sapin en plastique, pas de vrai sapin non plus. Chez nous, tu trouveras un sapin en carton ou, cette année, un sapin minimaliste zéro-déchet naturel.

Les décorations, j’ai pris la décision il y a 5 ans de ne plus en acheter aucunes. Je les fabrique : guirlandes de biscuit 🍪, pommes de pin décorées, étoiles d’anis ✵, fagotins de bâton de cannelle, ornements divers en papier… Et j’utilise encore parfois les quelques anciennes décorations achetées qu’il me reste.

@Coralie Selin, Savonnerie Kesia

Les calendriers de l’avent des enfants, je les ai fabriqués en origami. Je les réutilise chaque année.

Photos @CoralieSelin, Savonnerie Kesia

Sous notre sapin, il y a très peu de cadeaux. J’ai dû beaucoup travailler sur ce point car pour moi, la magie de Noël c’est aussi plein plein plein de cadeaux super bien emballés sous le sapin. Sauf que ça, ça ne colle pas du tout à ma façon de vivre aujourd’hui et à ce que je souhaite transmettre à mes enfants 🤦🏻‍♀️… Et nos cadeaux, nous les emballons pour le moment dans du papier kraft. C’est la solution la meilleure que j’ai trouvée pour le moment.

@Allison (The Golden Sycamore), on Pinterest

J’offre dès que possible des cadeaux consommables. La tradition des petits biscuits à offrir est maintenant une tradition que je chéris. Je passe de nombreuses heures à faire et à décorer mes biscuits, et je prends énormément de plaisir à les distribuer ensuite, dans de jolis paquets en papier kraft. Parce que Noël, c’est la joie des plaisirs simples, le don, la gratitude, l’amour pour l’autre 💗…

Il me tient encore à coeur d’arriver à me détacher de la surabondance.

J’ai encore du chemin, et cette année, j’espère arriver à me détacher de la surabondance alimentaire et des excès, du foie gras notamment : est-ce que je vais en manger cette année ? Je ne sais pas encore. Ce que je sais, c’est que je n’en ai pas vraiment envie. Et que l’idée d’en manger ne me fais pas sourire à l’intérieur. Est-ce que quand je l’aurai devant moi, sachant que j’adore ça, et avec toute la charge émotionnelle liée à cet aliment, je vais arriver à dire non ? Je ne sais pas… Et tu vois, c’est OK de ne pas savoir. C’est ok si j’en mange et que je ne suis pas encore prête à le refuser. Ça sera pour la prochaine fois 😉.

Et même si il reste du chemin à parcourir, je sais que déjà, ce que je fais là, et bien, c’est déjà ça. C’est déjà moins de déchets. C’est déjà limiter mon impact sur l’environnement et la pollution. Je vis quasiment un Noël zéro-déchet . Et je me prouve, à moi même, qu’il est possible de vivre Noël autrement. Qu’il est possible de vivre la magie de Noël tout en respectant notre planète. Et j’affine petit à petit ce que je souhaite vivre en cette période de l’année, je reconstruis des repères, de nouvelles traditions, de nouvelles habitudes. Le genre qui me nourrissent et m’apportent vraiment quelque chose… Je suis donc pleine de gratitudes pour tout ce que j’ai et tout ce que je fais aujourd’hui 🙏🏻.

Notre histoire, notre futur.

Pour conclure, je voudrais juste te dire que mon histoire, et celle de Kesia, c’est un peu celle de beaucoup d’autres personnes. Malgré les différences, nous voulons tous faire au mieux, nous ressentons tout plein d’émotions, nous traînons avec nous nos valises. Nous avons les mêmes besoins fondamentaux. Et nous avons aussi tous des peurs et des doutes. Puis nous ne voulons pas d’un monde dans lequel il faudra se battre litérallement pour avoir accès à de l’eau potable 💧. Alors, la transition et le changement « pour le climat » , ça commence par moi. Ça commence aussi par toi. Et ça continue par nous. Et ici, sur le blog et à la savonnerie, ça commence par son bien-être : prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres, sans abimer sa santé ni la planète 🌍. Pour s’ouvrir, prendre confiance et entreprendre ensuite de nombreuses autres démarches dans d’autres domaines que celui du bien-être 😍.

Et toi, qui m’a lue jusqu’au bout (🙏🏻) : la journée sur le climat, elle t’évoque quoi ?

Prends soin de toi,
À tout bientôt,

Participer à la discussion en commentaire 6 Commentaires

  • Valérie dit :

    Coralie c’est toujours un bonheur de te lire.
    Tes questionnements, tes doutes, tes errances et malgré tout cela, ton chemin et ta recherche de sens sont très inspirantes pour moi..
    Pas trop le temps ce soir de faire un long commentaire, je voulais simplement te remercier d’être comme moi, comme elle, comme lui, comme eux, comme nous.. je veux dire, merci d’être PARFOITE……

  • Agnès dit :

    J’adore tes articles et ta philosophie… Je me retrouve en toi.
    Comme toi j’avance pas pas sur le chemin de la deconsommation(avec j’avoue quelques « flanchages »)…mais depuis 2 ans. Je prends les transports en commun. (nous n’avons pas racheté de deuxième voiture) et nous nous deplacons le plus possible a pieds ou a vélo. Le micro onde et la bouilloire electrique sont tombées en panne, nous ne le avons pas remplacé et oh ! Miracle on vit très bien sans. Je m’habille le plus possible en friperie ou je yrouve des merveilles (neuves !) et actuellement je cherche des brosses à dents en bambou😋… Comme tu me dis si bien nous sommes tous responsables et un pas après l’autre on avance. Et loin d’être frustrés, on s’epanoui😁.
    Mille bises a toi et bonnes fêtes atoutes

    • Coralie dit :

      Merci pour ton commentaire Agnès 💚 Et ton partage 😍 Tu as déjà pas mal avancé en 2 ans, bravo à toi !! Et les « flanchages » et autres loupés, on connaît 😉 La planète perfection est très loin de la planète Kesia 😁😇😜.
      Des bises, et profites bien des fêtes de fin d’année 😙

  • Ève dit :

    Wouaw… Tu es juste incroyable ! Si seulement la planète entière pouvait te lire !……….

Réagir à l'article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.