fbpx
Temps de lecture : ~ 5 minutes

Il me tenait à coeur de partager avec toi sur le blog ma recette cire orientale inratable. Elle est à mes yeux incontournable. Elle permet une épilation en douceur, 100% naturelle, très économique, zéro-déchet et compostable.  De plus, elle est longue conservation. Tu auras simplement besoin de quelques ingrédients basiques de ta cuisine 🍯🍋🥄 et de 20 minutes de calme pour la fabriquer👩🏼‍🍳. Et avec mes astuces et ma recette pas à pas, tu la réussiras avec succès, du premier coup !

En bref, cette recette cire orientale inratable est juste parfaite si tu souhaites t’occuper de toi en douceur, en respectant ton corps et la planète 🌍. En plus, je trouve que l’épilation à la cire orientale est la moins douloureuse de toutes les méthodes d’épilation.

De mon côté, j’ai attendu longtemps avant de tester la cire orientale. J’avais tellement entendu dire que c’était très compliqué à réussir que je n’osais pas tester 😨. Quand j’ai voulu me lancer, j’ai choisi une approche « rigoureuse », presque scientifique 👩‍🔬. Et je n’ai jamais raté ma cire orientale, en presque sept ans de pratique 🙌🏻! C’est donc cette approche que je te transmets ici, afin que toi aussi, tu puisses facilement faire ta propre cire orientale.

Le résultat de ma recette cire orientale inratable. Très agréable à regarder avec sa belle couleur nacrée. Photo @CoralieSelin, Savonnerie Kesia.
Personnellement, je la stocke déjà pré-travaillée, pour gagner du temps ensuite. C’est pour ça qu’elle a déjà cette belle couleur nacrée opaque, et non plus sa couleur caramel translucide.

Recette cire orientale inratable de Kesia.

Les ingrédients.

  • 150 g de sucre blanc ;
  • 38 à 40 g d’eau ;
  • 1 cuillère à soupe (15 ml) de jus de citron ;
  • 1 cuillère à café (5 ml) de miel.

Le matériel nécessaire.

  • Un thermomètre de cuisine ;
  • Une cuiller en bois ;
  • Une petite casserole ;
  • Un minuteur ;
  • Un pot à large ouverture, avec couvercle, et qui résiste à la chaleur.

Le mode opératoire.

  • Lance le compte à rebours du minuteur pour 20 minutes. Ça te permet au début d’avoir une indication du temps et de ne pas surveiller toutes les minutes ton thermomètre, par peur de louper ta cire.
  • Mets tous les ingrédients dans une casserole et fais chauffer à feux doux en remuant avec une cuiller en bois.
  • Une fois tous les ingrédients dissous, baisse le feu au minimum et laisse cuire jusqu’à ce que le mélange prenne la couleur et l’odeur du caramel. C’est possible que ton mélange mousse pendant la cuisson.
  • Contrôle régulièrement la température du caramel au cours de la cuisson.
  • Retire du feu lorsque la température finale d’environ 125 °C est atteinte. Ça devrait te prendre 15 à 20 minutes pour arriver à cette température-là.
  • Maintenant, laisse tiédir la cire dans la casserole, puis transvase-la dans le pot que tu auras choisi.
  • Enfin, laisse-la complètement tiédir avant de fermer le pot.
  • Conserve ta cire orientale au frigo.

Photo @CoralieSelin, Savonnerie Kesia

Trucs et astuces.

La température.

J’aime bien garder une approche assez rigoureuse pour faire la cire orientale. Étant donné que j’en fais une fois par an grand maximum, je ne la fais pas assez souvent pour adopter une approche plus intuitive. C’est pour ça que je recommande vraiment l’utilisation du thermomètre 🌡. Il est à l’origine du succès de cette recette cire orientale inratable.

Méthode plus intuitive : le test de la goutte.

Avec l’expérience, tu pourras aussi te fier au « test de la goutte ». Tu peux faire ce test à partir de la mi-cuisson et régulièrement jusqu’à la fin. Il te permet de contrôler la consistance de ton « caramel ». Cependant, quand on débute et qu’on ne sait pas du tout quelle consistance doit avoir cette fameuse goutte, réussir sa cire orientale, c’est comme gagner à une loterie 😜.

Pour faire le test de la goutte, mets une grosse goutte de cire sur ton plan de travail. Attends ensuite qu’elle tiédisse. Quand la cire est prête, la goutte doit pouvoir être prise et « travaillée » entre deux doigts. Elle prend aussi une couleur et texture spécifique, que l’on remarque avec un oeil avisé.

Précaution.

Je te conseille de mettre en action cette recette cire orientale inratable pendant un moment de calme. De plus, reste bien concentrée sur ce que tu fais et évites les distractions, une brûlure est vite arrivée 🤕…

Conservation.

Prends avant tout l’habitude de manipuler la cire avec les mains propres, afin de ne pas la contaminer. Elle peut se conserver ainsi plusieurs mois dans le frigo. De mon côté, je n’en fais qu’une fois par an 😉.

Cette recette cire orientale inratable fait probablement partie des recettes maison les plus économiques et écologiques de la cosmétique naturelle. J’espère que tu auras envie de la tester et de l’adopter 😀 Dans un autre article, je te parle de l’application de la cire orientale et de mes astuces personnelles pour l’utiliser facilement. Aussi, en attendant, si le zéro-déchet pour ta salle de bain t’intéresse, je te conseille la lecture de mon article : Oser se lancer dans une salle de bain zéro déchet.

Alors, es-tu prête à te lancer dans la confection de ta cire orientale ?

Prends soin de toi,
À tout bientôt,

Rejoins la discussion 27 commentaire(s)

  • Heidi dit :

    Un grand merci pour cette recette et les explications pas à pas. Je vais pas tarder à me lancer 🙂
    Avant de commencer, j’ai une question, tu précises sucre BLANC, c’est vraiment important ? Parce qu’en fait je n’ai plus de sucre blanc depuis plusieurs années dans ma cuisine (je n’achète que du sucre de canne blond bio et non raffiné et du rapadura) donc si je peux éviter d’en racheter ça m’arrange, mais sinon j’en achèterai juste un peu pour ça 🙂
    Encore un grand merci !

    • Coralie dit :

      Coucou Heidi,
      Merci pour ton commentaire 💛. La dernière fois j’ai utilisé du sucre de canne blond bio que je trouve en vrac, et ça a bien fonctionné 😊 Donc je pense que tu peux juste tenter avec le sucre que tu as déjà dans ta cuisine 😉
      J’espère que tu vas réussir avec succès ta cire au sucre 😃 Tu me diras une fois que tu auras tenté ? Merci 🙏🏻

  • Nancy dit :

    Merci beaucoup pour cette recette précise et efficace!!! C’est même amusant de s’épiler avec ces belles boules dorées! Pour ma part, ça m’a pris 45 minutes à arriver au résultat (température, couleur, mousse), mais la prochaine fois j’aurai peut-être moins peur de monter un peu le feu afin que ce soit plus rapide! Mon petit rond à 3 au lieu de 2 devrait faire l’affaire.
    Sur internet j’ai vu des sites qui essaient de nous décourager d’essayer, mais au fond c’est qu’ils ont un produit similaire à vendre… Mon conseil: Prenez le temps d’essayer cette recette inratable! Votre patience sera récompensée!
    Merci beaucoup pour ce partage d’expérience!!

    • Coralie dit :

      Coucou Nancy,

      Merci pour ton retour et ton conseil aux futures lectrices ❤️ Je suis contente que tu aies réussi !

      45 minutes c’est un peu long en effet 😅 Avec le thermomètre tu peux te permettre de mettre le feu un peu plus fort 😉 En vérifiant souvent il y a très peu de risques de se faire avoir 😊

  • Aude dit :

    Bonsoir j’ai lu votre article sachant que ça fait plusieurs fois que j’essaye de faire de la cire au sucre. La cire me pose toujours problème une fois cuite et refroidie elle est tres collante même trop je pense car impossible d’en faire une boule ou autre elle reste presque liquide et vraiment impossible a travailler donc que faire ? Avez vous une astuce car ça m’embête vraiment de ceder a l’appel du commerce. Merci d’avance bonne soiree

    • Coralie dit :

      Bonjour Aude, d’après ta description, je pense que la cire ne chauffe pas assez et n’atteint donc pas la température lui permettant de prendre la consistance attendue. As-tu bien testé de la fabriquer en t’aidant d’un thermomètre de cuisine ?

  • Olivia dit :

    Bonjour,

    Déjà merci pour la recette 🙂
    J’ai essayé de l’a suivre pas à pas mais j’ai dû faire une erreur.. je n’arrive pas à faire une boule avec la cire, je pense que je suis pas assez montée en température alors je me demandais si c’était possible de “recuire” la cire ?

    • Coralie dit :

      Bonjour Olivia,

      Merci pour ton commentaire 😊.

      Ha zut pour ta cire, je pense que tu peux tenter de la recuire oui. Elle est liquide ta cire là ou pas ?

  • Chachou dit :

    Bonjour Olivia! Merci pour cette recette! ayant décidé de réduire le plastique chez moi c’est tout naturellement que je me suis tournée vers la cire orientale! Déjà il y a 12 ans j’avais tenté de m’en faire une mais le résultat avait été que lorsque je l’appliquais sur ma peau, au moment de la retirer, cela me faisait trop mal aux ongles! J’avais abandonné cette idée jusqu’a une prise de conscience concernant le plastique.
    Ceci dit, je suis un peu embêtée, je n’arrive pas a avoir un cire facile à travailler, j’ai fait comme tu as dit, j’ai un thermomètre je suis montée à la bonne température mais à la fin la cire est trop collante! J’ai ensuite essayé de la mettre sur une plance en bois pour la travailler mais c’est pareil! je l’ai donc conservé au réfrigérateur mais lorsque je me suis repenchée dessus, même constat…
    Peut être faut-il conserver la cire un moment à température de 125° pour ensuite pouvoir la travailler?

  • Rosa dit :

    Cc, merci pour cette recette et surtout pour les détails qui facilite vraiment la tâche, je la ferais aujourd’hui et j esper que je ne vais pas la rater lol, par contre je voulais ajouter mon petit grain de sel si vous le permettez ,les rougeurs qu on a après l epilation perso j utilise le gel d aloe verra bio et c top, sinon huile d amande douce

  • Myriam dit :

    Coucou, j’ai réalisé Ta recette la cire orientale. Une fois fini j’ai laissé tiédir puis j’en ai pris un peu, j’ai former une boule et puis cst devenu dur comme un caillou 😢 pourquoi ?

  • Hakuna dit :

    Bonjour, merci pour la recette, enfin réussie grâce à ton article 🤗
    Ma cire était légèrement trop collante, pas super facile à travailler. J’ai lu ton article sur les 7 astuces. Par contre alors qu’elle était à 125°, elle n’avait pas encore vraiment bruni, j’ai dû la laisser un peu plus longtemps à cuire, comment ça se fait ?

    • Coralie dit :

      Bonjour,
      Je viens seulement de voir ton commentaire 😱 J’ai eu visiblement un problème de notification, et avec le lancement de la savonnerie je ne suis pas beaucoup sur le blog et je n’ai rien vu 🙈… Je te présente mes excuses pour ce délais de réponse à rallonge !!
      Pour répondre à ta question, il m’est difficile de savoir exactement comment ça se fait, basé sur simplement quelques lignes de commentaires. Je pense qu’il serait bien que tu puisses vérifier si ton thermomètre est bien calibré en faisant bouillir de l’eau, et pendant qu’elle boue (à gros bouillon, donc), prendre la température et vérifier que tu sois à 100 ºC. Si ton thermomètre est calibré, et que ton caramel atteint la température de 125 ºC en 15/20 minutes (en suivant mes instructions consciencieusement, donc en travaillant à petit feu), alors même si la couleur ne te parait pas assez “brune” je t’invite à ne pas prolonger la cuisson pour ne pas risquer d’avoir de louper ta cire avec une consistance finale non adaptée 😉 C’est la température du caramel qui compte le plus, pas sa couleur 😊
      Ça a donné quoi au final ? Tu as quand même pu la travailler et l’utiliser ?

  • Fanny dit :

    Salut! Je me suis lancée dans cette préparation avec enthousiasme! Le mélange a atteint les 125° avant d’avoir même un soupçon de couleur jaune. Je l’ai retiré du feu et en refroidissant je me suis retrouvée avec une consistance sableuse de sucre comme cristallisé 😕. Donc recuisson mais pour y faire fondre j’ai du monter a plus que 125°et enfin quand ça a ressemblé a du caramel, en refroidissant c’est devenu un caillou de caramel… Peut être que je dois mentionner que je n’ai fait que la moitié des quantités, j’ai loupé beaucoup de fois mes essais de cire et ne voulais pas gaspiller trop d’ingrédients avant d’être sûre que ça marche… Que faire?

    • Coralie dit :

      Coucou Fanny,

      Alors c’est vraiment étrange que tu atteignes les 125º alors que ton sucre n’est pas complètement fondu 🤔… Je suspecte que ta casserole est bien trop grande par rapport aux quantités des ingrédients, et du coup c’est pas sûr que ton thermomètre mesure la température correctement. Ne toucherait-il pas le fond de la casserole ? Arrive-t-il à être suffisamment submergé par le caramel pour te donner une température adéquate ? Il se peut aussi que tu aies plus d’évaporation d’eau du coup, ce qui pourrait fausser la texture et la température… Ou alors que tu es une répartition inégale de la chaleur ?

      Vu le prix dérisoire des ingrédients (j’avais calculé 0,80 € pour ma recette, avec des ingrédients bio et de qualité), je te conseille vivement de réessayer la recette telle que je l’indique, sans en changer les quantités. Au pire, tu auras 80 centimes de bonbon à manger 😋. Ça ne sera pas gaspillé 😇😆. Il te faut une petite casserole, et si tu n’as pas de casserole assez petite pour pouvoir mesurer la température, certaines lectrices la font au bain-marie aussi dans un bol/saladier (mais je n’ai personnellement jamais essayé). Les proportions de ma recette ne te donnent pas une quantité astronomique de cire, tu en auras juste un petit pot (plus petit que les pot de cire conventionnelle du commerce).

      Concernant le fait qu’en refroidissant ta cire devienne toute dure, ça me parait plutôt normal. Tu peux toujours essayer de la réchauffer un tout petit peu pour la ramollir et pouvoir la travailler (attention, pas trop pour ne pas de brûler, c’est traitre 😮). Tu pourrais arriver à en faire quelque chose encore, ça ne me parait pas perdu 😉.

      J’attends de tes nouvelles si tu re-tentes avec les proportions originale de l’article et si tu as une expérience différente ou toujours les mêmes soucis 😉.

      Puis tiens-moi aussi au courant si tu tentes de travailler ton “cailloux” de cire. Si tu es sur Instagram tu peux peut être me montrer en vidéo comment tu procèdes ? En DM ou en story en me taguant afin que je puisse voir 🙂 Il me sera alors plus simple de pouvoir t’aider ☺️

  • Nina dit :

    Bonjour, ma cire est très transparente et liquide malgré 3h au frigo. Je ne sais pas comment faire pour rattraper le coup sachant que je n’ai pas de thermomètre de cuisson et que je me suis fiée aux 20 min de cuisson.
    Pourriez-vous me dire quoi faire ? Si vous savez bien sûr
    Je peux vous envoyer des photos si besoin
    Merci beaucoup !

    Cordialement,

    Nina Lauricella

    • Coralie dit :

      Bonjour Nina,

      Elle semble de pas avoir assez cuit effectivement. C’est normal qu’elle soit transparente, mais liquide par contre c’est surprenant. Sans thermomètre c’est assez compliqué, et c’est pour ça que tant de personnes ont des difficultés à la réussir 🙁 Mais tu peux aussi faire le test de la goutte, car se fier au temps de cuisson donne une indication mais ne te garantit pas d’arriver à la bonne température (ça dépend de la puissance de ton feu, la largeur de ta casserole, son épaisseur…). J’en parle dans mon article, tu as vu ? 😊

  • Claire dit :

    Bonjour,

    Alors j’ai, je pense, suivi les consignes à la lettre.
    1er essai, la température arrive doucement à 125°C : j’arrête la cuisson et transvase dans mon tupp. Je me suis vite rendue compte avec une toute petit quantité prélevée que ça n’irait pas. Je l’ai donc remise à chauffer et là la température montait bien plus vite. Si bien que je suis vite arrivée à 125 et 126 et (j’ai fermé les yeux pour ne pas voir plus, ce qui aurait voulu dire que j’avais foiré ma cire). du coup j’ai retransvasé et plus confiante j’ai laissé refroidir tranquillement.
    Finalement, la préparation colle beaucoup aux doigts, se nacre un peu lorsque je la travaille mais impossible de m’en servir, elle est trop molle. Je me dis donc qu’il faudrait encore un peu de cuisson.
    Faut-il laisser cuire un certain temps à 125°C ? Comment faire ?
    Quelle est votre méthode pour mesurer la température ? Car étant donné qu’il n’y avait pas beaucoup plus qu’1cm au fond de la casserole, j’ai penché pour avoir un peu plus de profondeur. Je ne pense pas que ça change quelque chose.
    J’ai aussi une casserole en teflon, est-ce-que cela changerait qqch ?
    J’avais déjà essayé il y a une dizaine d’année plusieurs fois, sans succès. La foi où j’avais réussi à avoir une texture cohérente, la cire n’arrachait aucun poil ahah. Je me disais qu’avec un thermomètre, je ne pouvais pas la rater.
    Si jamais vous avez des éléments à m’apporter.. Merci d’avance
    Claire

    • Coralie dit :

      Bonjour Claire,

      Tout d’abord, es-tu allée voir mon deuxième article concernant la cire et comment faire si elle est collante et n’arrache pas les poils ? 7 trucs et astuces pour utiliser la cire orientale maison comme une pro

      Concernant ta cire, qu’est-ce qui te fait dire qu’à la suite de ton premier essai ça n’irait pas ? Parce que si elle a atteint 125 ºC, il n’y a pas de raisons qu’elle soit ratée. C’est difficile à juger, car souvent on rate plus la façon de la travailler que la cire elle même 😉.

      Pour répondre à tes questions :
      – Non il n’est pas nécéssaire de laisser la cire cuire quelques temps à 125ºC. Il suffit qu’elle atteigne uniformément cette température 🙂.
      – J’utilise la plus petite casserole à ma disposition, et la quantité de cire est suffisante pour immerger suffisamment mon thermomètre sans qu’il touche le fond de la casserole.
      – Normalement le type de casserole ne devrait pas influencer la fabrication de la cire, dès lors qu’il y a une bonne répartition de la chaleur.

      Une lectrice m’a dit par email qu’elle n’arrive pas a l’utiliser “à l’orientale” (en la travaillant), mais qu’elle l’utilise liquide en la faisant tiédir, avec des bandelettes en coton. Elle en est ravie !
      Ça m’arrive de l’utiliser ainsi aussi, en été lorsqu’il fait trop chaud et que j’utilise une trop petite quantité pour arriver à avoir une bonne température.
      Ça peut être une option pour toi si tu n’arrives vraiment pas à la travailler ?

      J’avais aussi répondu au commentaire d’Hakuna un peu plus haut concernant le thermomètre et une procédure pour vérifier si il est bien calibré. Je te laisse aller le voir ? Peut être ça pourrait t’aider.

      J’ai également répondu à Fanny tout récemment concernant la taille de la casserole, je pense que tu pourrais trouver dans ma réponse quelques pistes à explorer aussi 😉

      N’hésite pas si tu as besoin,

      Belle soirée 💛

  • Christel dit :

    Bonjour, merci pour cette recette ! Je l’ai suivie pas à pas. Je l’ai travaillée tout de suite, elle a bien pris l’aspect blanc nacrée mais elle est très dure. Lorsque je continue à la travailler elle fait des filaments et casse. Que faut-il faire ? Merci d’avance pour ton aide et tes conseils ! 🙂

    • Coralie dit :

      Bonjour Christel,

      Continue encore à la travailler, tu es sur la bonne voix à priori ☺️ Ça prend du temps quand même pour arriver à la bonne consistance 😉 C’est pour cela que je la “pré-travaille” et que je la stocke déjà un peu travaillée, ça fait gagner pas mal de temps à chaque épilation ensuite 😛.

      Tu reviendras me dire si tu t’en es sortie ?

  • Camille dit :

    Échec totale pour moi j’ai suivi la recette à la lettre et au moment de la transvaser dans le pot ça a fait une sorte de mousse et c’est devenu hyper dur et friable …

    • Coralie dit :

      Ha mince Camille, c’est vraiment très surprenant ce qu’il t’est arrivé ! La cuisson du sucre est assez prévisible, et un sucre cassant est normalement atteint lorsque la phase du “petit cassé” ou “grand cassé” sont atteintes. Ça veut donc dire que la température de ton sucre à dépassé la température que je recommande dans l’article…
      Je t’invite à regarder les commentaires plus haut, je donne pas mal d’astuce concernant la température et sa gestion, ainsi que des pistes de réflexion afin que tu puisses évaluer, dans ton cas, ce qui a pu amener à ce résultat là 😊
      N’hésite pas à recommencer, j’avais calculé un coût de revient de 0,8 € pour l’ensemble des ingrédients de la recette, alors ça ne vaut vraiment pas le coup de se priver ! D’autant plus que si jamais c’est loupé pour la cire, c’est excellent à manger 😉 Et que “C’est en forgeant qu’on devient forgeron” 💛

Participer à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.