Temps de lecture : ~ 4 minutes

Il est assez simple de passer au naturel pour les soins de sa peau. La transition se fait plutôt vite et les résultats se font rarement attendre. Par contre, en ce qui concerne les cheveux, c’est une autre histoire 😨. J’en ai déjà parlé un peu dans mon article « Comment avoir de belles boucles naturelles ? », le passage au naturel pour les cheveux implique une période de sevrage plus ou moins longue. Cette période est appelée « sevrage », « détox » ou encore « transition ». Mais peu importe comment tu choisis de l’appeler, c’est une période pendant laquelle il est courant de se poser beaucoup de questions 🤔, alors autant s’y préparer au mieux 😉.

En quoi consiste ce sevrage ? Pourquoi ? A quoi m’attendre ? Combien de temps ça va durer et comment survivre ? Je te dis tout dans cet article 👇🏻.

Pourquoi dois-je m’attendre à vivre une période de transition en commençant une routine naturelle pour mes cheveux ?

Il est fort probable que les produits que tu utilises pour entretenir tes cheveux contiennent des silicones. Dans des produits conventionnels, ils sont quasiment indispensables, parce que c’est grâce à eux, entre autre, que tes cheveux vont briller et se démêler facilement. Ils seront alors faciles à coiffer, doux, souples et magnifiques. Par conséquent, tu es alors très contente des produits que tu utilises et tu continueras à les utiliser et à les acheter. Et ça, c’est une très bonnes choses pour le fabriquant 😝.

Le soucis, c’est qu’à force d’utiliser des produits à base de silicone, ton cheveux va étouffer. La fibre capillaire ne peut plus respirer. Elle suffoque alors et se détériore. Mais ça, tu ne le vois pas, toi, parce que ces silicones agissent comme des « caches-misères ». Tu ne te rends plus alors compte de l’état de tes cheveux réellement, sous cette couche artificielle de silicone 😧.

Tout ça fait que, quand tu arrêtes les silicones et que tu libères tes cheveux de cette gaine, tu te retrouves très souvent avec des cheveux indomptables, ternes, fatigués, abimés, secs… Tu ne les reconnais pas 😫. Il va leur falloir du temps et de nombreux soins pour se remettre, retrouver leur nature et leur santé. Il va aussi te falloir du temps pour apprendre à les découvrir vraiment, sans leur gaine de silicone. Voilà pourquoi le passage au naturel pour ses cheveux implique une période de transition.

Combien de temps dure cette période de transition ?

La période de transition démarre au moment où tu libères tes cheveux de leur gaine de silicone et elle se termine une fois que tes cheveux ont retrouvé leur forme et leur beauté naturelle.

La durée est très aléatoire, elle peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Sache qu’elle peut être très longue pour certaines d’entre nous 🐌🐌. Nous n’avons pas les mêmes cheveux, et ils ne réagissent pas tous pareil après des années d’asphyxie sous les silicones. Puis nos produits capillaires contiennent aussi d’autres produits de synthèse pas nécessairement bon pour notre santé ni pour la santé de nos cheveux. Il va alors falloir du temps pour que nos cheveux se libèrent complètement de tous ses produits et retrouve leur nature (c’est pour ça aussi que l’on parle de « détox »). Il faut aussi qu’ils apprennent à fonctionner différemment, tout comme toi. C’est un processus.

Que va-t-il m’arriver (et arriver à mes cheveux) pendant cette période de transition ?

Pendant cette période, tes cheveux vont pouvoir se réparer et se régénérer 🙌🏻. Au début, ils ne seront pas au top du tout, et graduellement ça va s’arranger. Tu vas peut être les découvrir autrement, ou commencer à les accepter. Tu vas apprendre à les comprendre, à connaître leurs besoins et tu vas aussi apprendre à identifier les choses qui leur plaisent (et celles, au contraire, qui ne leur correspondent pas du tout).

Cette période de transition risque de te mettre à rude épreuve 😳. Elle peut te paraitre tellement longue et décourageante que tu voudrais baisser les bras et recommencer à utiliser tes anciens produits. Il n’est pas toujours facile de s’accepter et d’accepter de voir ses cheveux à l’opposé de la chevelure que l’on rêve d’avoir. Mais c’est bien heureusement transitoire, et je vais te donner quelques astuces pour survivre à cette période 🙂.

Les chemins difficiles mènent à de superbes destinations

Photo by Hello I’m Nik on Unsplash

Comment survivre à cette période de transition après le passage au naturel pour mes cheveux ?

Le piège, c’est de penser alors que ce sont les nouveaux produits que tu utilises qui sont « nuls », qui ne « marchent pas » et de t’empresser d’aller racheter ton shampoing et après-shampoing préférés plein de silicones. En un shampoing, tu retrouves alors de beaux cheveux tels que tu en as l’habitude. Et tu te confortes alors dans l’idée que le naturel, ça ne marche vraiment pas. Mais rappelle toi, dans ce cas là, tu as juste camouflé l’état actuel de tes cheveux par une gaine en silicone. Tes cheveux sont, au final, en très mauvaise santé 😕.

Se répéter, encore et encore, pourquoi tu veux passer au naturel pour tes cheveux.

Pour garder le cap, ne pas se décourager et tomber dans le piège dont je viens de te parler, je te conseille de te rappeler pourquoi tu as voulu changer ta routine, à la base. Qu’est-ce que tu cherchais en faisant ce choix ? Quel est l’avantage pour toi à passer au naturel ? C’est ton moteur ! Alors, à chaque fois que tu te sens super frustrée face à des cheveux indomptables qui regraissent à la vitesse de l’éclair ou qui ressemblent à de la paille, rappelle-toi ce qui t’a poussé, en premier lieu, à choisir le naturel. Et accroche-toi 💪🏻.

C’est temporaire et ça va s’améliorer. C’est un fait. Tes cheveux vont s’adapter, il faut que tu te fasses confiance. Toi aussi, tu peux et tu vas y arriver 💛.

Fais quelques shampoings clarifiants pour aider tes cheveux à se purifier.

Ajoute un peu de bicarbonate de soude (alimentaire, je t’en parle dans mon guide des fondamentaux de la beauté 100% naturelle) à ton shampoing sans silicones bien sûr. Une cuillère à café dans une bonne noix de shampoing suffit amplement. Tu procèdes au lavage comme d’habitude, que tu termines par un bon soin (masque ou après-shampoing clean).

Le bicarbonate alimentaire, extra-fin.

Photo @CoralieSelin, Savonnerie Kesia

Tu peux répéter le processus quelque fois pendant ta période de transition. Mais ⚠️attention à bien écouter tes cheveux, car le bicarbonate de soude est assez asséchant. Il est donc à utiliser à juste dose.

Ce shampoing va t’aider à purifier la fibre capillaire de tous les silicones et autres molécules potentielles. Ainsi, le cheveux est libre de commencer son processus de régénération plus rapidement.

Concrètement, beaucoup de soins et de douceur.

Pendant cette période, fort heureusement tu vas pouvoir aider tes cheveux à se régénérer plus vite en leur apportant tout ce dont ils ont besoin. Offre-leur énormément de soins nourrissants et hydratants. Sois très délicate dans tes gestes (séchage, brossage)… De plus, évite au maximum les sources de chaleur, et bien entendu tout type d’agression externe (permanente, couleurs chimiques…).

Si besoin, demande à ton coiffeur de couper les parties trop abimées de tes cheveux 💇🏼‍♀️. Ça peut vraiment aider les cheveux à se régénérer plus vite et à réduire la période de transition.

Enfin, espace tes shampoings le plus possible en leur apportant beaucoup de soins entre deux shampoings. Le lavage est quand même une agression pour les cheveux, et lorsqu’il est fait trop régulièrement, il les déséquilibre et les fragilise. Tes cheveux en période de transition le sont suffisamment 😉.

Si c’est vraiment trop difficile, es-tu allée trop vite ?

Si vraiment tu as l’impression de ne pas t’en sortir de cette période de transition, peut être que tu as voulu allé trop vite et que tes cheveux n’arrivent pas à s’adapter. Tu peux alors peut-être essayer autre chose d’un peu moins drastique, ou plus proche des produits que tu utilisais avant (tout en t’orientant vers des produits sans silicone)?

Je vais te parler de mon expérience personnelle. Il y a fort longtemps, j’ai voulu passer d’une routine à base de produits conventionnels (que j’utilisais depuis ma naissance) à un shampoing aux oeufs. Ça a été une catastrophe 😱, et je n’exagère pas du tout le truc. Mes cheveux étaient pire qu’avant le shampoing. Ils étaient poisseux, c’était une horreur. J’ai abandonné, de suite ! C’est bien plus tard que j’ai compris que j’avais mis la barre bien trop haute et que l’écart entre les deux types de soin était bien trop grand. Mes cheveux n’était pas prêts du tout… Avant de retenter le shampoing aux oeufs, j’ai utilisé pendant plusieurs années des shampoings solides, des après-shampoings et des masques avec une formulation clean. Le shampoing aux oeufs est maintenant mon préféré 😍 : il est super efficace et rapide. Franchement rien à voir avec ma première expérience.

Alors bien sûr que j’aurais pu ne pas attendre plusieurs années pour réessayer. Je n’avais pas alors les connaissances que j’ai maintenant. Mais c’est vraiment important d’y aller étape par étape, et de prendre son temps pour s’assurer la réussite 😀.

Une routine 100% naturelle pour ses cheveux, c’est possible !

Photo @CoralieSelin, Savonnerie Kesia

En conclusion : être informée et préparée permet de vivre sereinement, et avec succès, la période de sevrage.

Changer d’habitude n’est pas simple du tout, et ça l’est d’autant moins quand ça touche à nos cheveux. Lorsqu’on a passé une grosse partie de sa vie à les connaitre d’une certaine manière, ça peut être brutal, pour certaines d’entre-nous, de soudainement avoir des cheveux « différents » et de devoir les ré-apprendre. La période de transition quand on passe au naturel peut paraître intimidante. Mais lorsqu’on y est bien préparée, il est possible de la vivre sereinement. Savoir à quoi s’attendre évite l’effet désagréable de surprise. Comprendre ce qu’il se passe pour nos cheveux et avoir conscience que c’est juste transition permet de ne pas paniquer. En plus, tu sais maintenant comment aider tes cheveux à aller mieux, plus vite 👍🏻. Tu as la situation sous contrôle et tu avances dans le naturel sereinement. Yeah 🙌🏻 !

En cas de doute, ou si tu as besoin de soutien pendant cette période, n’hésites pas à me laisser un commentaire 😘.

Participer à la discussion en commentaire 6 Commentaires

  • Josiane dit :

    Bonjour Coralie
    Ma question va peut être te sembler ridicule mais je souhaiterais savoir si cette formule peut être appliquée sur une enfant de 10 ans.
    Merci pour ta réponse.
    Bisous à ta petite famille et spécialement à tes petits bouts que je n’ai plus vus depuis bientôt 3 ans.
    Josiane

    • Coralie dit :

      Bonjour Josiane,

      Je suis ravie de te retrouver ici, merci beaucoup de ton passage sur le blog ☺️ Ta question n’est pas du tout ridicule, il n’y a d’ailleurs aucune question ridicule ici 💛.

      Une enfant de 10 ans peut tout à fait commencer à prendre soin de ses cheveux au naturel, je ne saurais qu’encourager la démarche 👏🏻. Une fois qu’elle ne mettra sur ses cheveux que des produits naturels (et surtout sans silicone), elle passera alors par la fameuse phase de transition dont je parle dans cet article. Mais il se peut qu’elle soit très courte, voire imperceptible. Du coup, je conseillerais de ne pas faire de shampoings clarifiants tout de suite, je ne pense pas que ce soit nécessaire, bien que ce soit tout à fait possible (juste faire très attention aux yeux).

      Est-ce que ça répond à ta question ?

      Je transmets les bisous à mes garçons 😊.
      Bises (à Jacques aussi)

  • Sam dit :

    Merci beaucoup pour le partage ça m’aide vraiment, alors je veux bien passer au naturel mais franchement j’ai peur, t’as dit si on coupe une bonne partie la période de transition passera plus vite tu peux m’expliquer la différence si on coupe ou non, qu’est ce que tu veux dire par apporter bp de soins entre 2 lavages? Par exemple ?
    Je suis accro aux masques maison un shampoing bio pourra nettoyer un bain d’huile ou autre masque ? Merci d’avance

    • Coralie dit :

      Coucou Sam,

      Ça peut paraitre intimidant de prime abord c’est vrai ! Dis toi que tu ne sais pas du tout comment ça va se passer pour toi, et qu’il est fort possible que ça se passe très bien, voire que tu ne te rendes même pas compte que tu traverses la phase de transition 😉.

      Différence si tu coupes on non tes cheveux sur la période de transition

      Avant d’envisager de couper un peu tes cheveux, tu dois d’abord passer au naturel. Une fois la couche de silicone partie de tes cheveux, tu pourras alors voir dans l’état qu’ils sont. Si ils sont très abimés (fourchus, cassants, secs et/ou les longueurs affinées), il est bon de les couper pour leur permettre de se régénérer plus vite, de se renforcer, de se rééquilibrer plus facilement. Ton coiffeur te dira ce qu’il est nécéssaire de couper pour leur faire du bien, demande lui conseil 🙂

      Tu sais, une fois que ton cheveux sur la longueur est vraiment abimé, tu ne peux pas le réparer 😞. Il faut couper. Il n’existe aucun produit miracle permettant de « recoller » des fourches par exemple. Tous les soins travaillent plutôt en prévention pour éviter justement au maximum que les cheveux s’abiment 🙂.

      Donc, en transition vers le naturel, alors que justement tu as besoin de prendre soin de tes cheveux qui ont été asphyxiés par le silicone notamment, il est important de couper les partie « irréparables ». Une belle chevelure naturelle est avant tout une chevelure en bonne santé 💛.

      Si tu ne coupes pas alors que tes cheveux en ont besoin, tu vas t’acharner à faire des soins « réparateurs » et tu vas t’épuiser car tu ne verras pas les résultats que tu attends. Aussi, ton corps va essayer désespérément de rééquilibrer tes cheveux : en sentant les longueurs en mauvaise forme, il va alors produire plus de sébum. Et bonjour l’éternel problème des racines grasses et des pointes sèches. Pour compenser, tu risque d’être tentée de te laver les cheveux plus souvent, ce qui aura pour effet d’accentuer encore plus le problème 😢.

      Est-ce que c’est plus clair pour toi avec ma réponse ? N’hésite pas à me dire si quelque chose n’est toujours pas clair.

      Les soins entre 2 shampoings

      Si tu fais partie de celles qui vivent une transition vers le naturel assez marquée car leurs cheveux ont été très abimés pendant très longtemps avec des produits conventionnels, alors il est nécessaire de les soigner +++++ jusqu’à ce qu’ils retrouvent leur pleine santé naturelle : masques hydratants et nourrissants naturels (je te conseille cet article : hydrater ses cheveux et sa peau naturellement), bains d’huiles, soins quotidiens (sérum, baume, soins de nuit…), protection contre les agressions (pas de chaleur, coiffure protectrice pendant la nuit, bonnet de bain imperméable pour protéger ses cheveux du chlore, etc.).

      Et oui, un shampoing bio (attention parce que bio n’est pas nécessairement « clean », regarde bien la composition) est en capacité de laver tes cheveux correctement après un bain d’huile ou un masque. En général, il suffit de faire 2 shampoings d’affilés pour bien éliminer toute l’huile. D’ailleurs, il est tout à fait normal que le premier shampoing paraisse inutile, et ne mousse pas 😉.

      J’espère que tu es rassurée et prête à te lancer ❤️. Tu me tiens au courant ?

  • Céline dit :

    Bonjour Coralie
    Comme j’essaie de me diriger vers des produits naturels, et que j’aime bien le côté fait maison, je découvre ton site et je me dis génial, je commence par les cheveux! Et donc c’est parti pour la détox tout ça tout ça, même pas peur
    Bon je commence par un masque d’argile verte. 3 jours après je crois, je me dis qu’il me faut un shampoing (d’habitude je tiens 2 jours, 3 jours quand je ne fais rien le 3ème jour et que je ne vois quasi personne 😉 ). Je me dis qu’il me faut un soin car même si j’ai les cheveux à tendance grasse, l’argile assèche pas mal voir un peu trop cette fois là.
    Je me dis je vais faire simple, je fais seulement à l’huile d’olive (c’est pas la 1ère fois pourtant). Et alors, pour arriver à laver mes cheveux et qu’elle parte!!! J’ai acheté très récemment une base lavante neutre bio cheveux et corps : 1 shampoing, 2 shampoings: arggg ça fait rien.
    Le lendemain matin, idem, presque rien. le soir, shampoing au savon de marseille liquide (oui bon je voulais éviter mon autre shampoing classique, pas bio, avec tt plein de produits à éviter): toujours pas ça. Alors j’ai craqué et mon vieux shampoing a marché lui, le dégoût. Tu as une explication je suis sûre.
    Bon je continue mon périple, passe un jour, 2 jours, shampoing sec, 3 jours, et au 4ème je me dis que je vais faire un shampoing. Je passe à biocoop en fin de journée, je blague (hé oui, je suis incorrigible) je suis pressée, je cherche un shampoing correct du point de vue des ingrédients; il y a marqué détox fraîcheur et 99% d’origine naturel. je fais mon shampoing, j’ajoute une pincée de bicarbonate (je suis tes conseils). Mes cheveux sèchent et ils sont supers beaux. Et alors d’un coup un doute sur la composition du shampoing (y aurait-il un piège?). Je mets mes lunettes, et je regarde de plus près la composition, cherchant chaque ingrédient sur internet. Et là c’est la confusion: sodium coco-sulfate, sodium sulfate, cocamidopropyl betaine… Des articles contradictoires, pleins d’infos…en anglais(à la limite vaudrait mieux en occitan 🙂 )! Tu en penses quoi????
    Je me demande si tu as des recettes de shampoing maison ou une marque à conseiller parce que question confiance, fiabilité… c’est compliqué
    En tout cas, je persévère, merci pour tous tes conseils et tes informations si précises!
    Céline

    • Coralie dit :

      Coucou Céline,

      Merci pour ton commentaire et bienvenue dans le naturel pour tes cheveux 😃. La transition commence sur les chapeaux de roue on dirait 😉

      Concernant l’argile, tu as raison, elle est à utiliser avec prudence pour ne pas créer de déséquilibre et accentuer la production de sébum (et donc le phénomène des racines/cheveux gras), et toujours avec un max de soins (hydratant et nourrissant).

      Pour le bain d’huile d’olive, c’était une très bonne idée, bien que si tu as déjà les cheveux gras à la base tes cheveux risquent de surtout manquer d’hydratation 💧. L’huile la mieux pour tes cheveux est celle que tu produis, et si je comprends bien tu n’en manques pas 😅. Comment sont tes longueurs ? Grasses aussi ou à tendance sèches ?

      Pour la difficulté de rinçage, il est évident que les shampoings naturels sont moins efficaces que les conventionnels 😕… Pour le savon de Marseille liquide, tout dépend sa composition, mais pas tous les cheveux l’apprécient et il peut alors laisser un effet poisseux.

      Il faut parfois enchainer 2 ou 3 shampoings pour éliminer la totalité d’un bain d’huile (voire 4), c’est assez normal (mieux vaut ne pas être trop pressée 😂). Par contre, au vu de la nature de tes cheveux et ta description, je te conseillerais de mettre beaucoup moins d’huile d’olive dans ton prochain bain. Certaines personnes n’ont besoin que d’une toute petite noisette quand d’autres vont s’enduire très généreusement les cheveux. Pendant la nuit, les cheveux sont sensés absorber la majorité de l’huile. On lave alors l’excédent le lendemain sans trop trop de difficulté : viser 2 shampoings c’est bien (moi un shampoing à l’oeuf suffit à enlever le bain d’huile maintenant par exemple). Il faut donc tâtonner un peu pour trouver la quantité d’huile pour le bain qui corresponde au mieux à la nature de son cheveux (porosité etc.) et à leurs besoins du moment.

      Pour le shampoing de la biocoop, il faudrait voir si les ingrédients controversés sont en fin de la liste ou en début. Si ils sont à la fin, ils font certainement partie des 1% du coup (genre le cocamidopropyl betaine…). Ce n’est pas le top du top malgré tout, mais si déjà il n’y a pas de silicones et une grande majorité d’ingrédients d’origine naturel, ta transition vers le naturel n’en sera pas affectée. Je ne sais pas quels shampooings tu utilisais avant, mais si tu étais sur des shampoings conventionnels typiques, alors c’est un bon début 😊.

      Je n’ai pas de recette de shampoing maison parce que je n’en ai jamais fait en fait 😛. Avant d’être au no poo, j’utilisais des shampoings solides qui me convenaient très bien (efficace et économique). J’utilisais à l’époque ceux de la marque LUSH, qui est assez controversée (j’en parle ici dans mon article sur les marques cosmétiques clean et zéro déchet). Les compos de leurs shampoings solides ne sont franchement pas si horribles si je me souviens bien, et c’était à l’époque les seuls que j’avais trouvés qui commençaient à proposer du solide pour les cheveux. Maintenant, tu as les shampoings solides de Lamazuna, Comme avant ou Pachamamai par exemple (toutes 3 marques françaises 🇫🇷). A mon avis au Day by Day tu devrais en trouver au moins 1 des 3 😉. La biocoop en vend peut être aussi !

      Bon courage pour la suite de la transition 💛

Réagir à l'article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.